Les Karimistes dénigrent Macky sur l’annulation de sa visite dans la banlieue : Il a rompu son contrat avec le peuple

Communique du mouvement karim president

L’annulation de la visite que le Président Macky Sall comptait effectuer, samedi dernier, dans la banlieue dakaroise est un signe évident d’une rupture de contrat, entre le Président Macky Sall et le peuple qui l’avait élu, par un score sans appel de 65%!
Que s’est-il donc passé entre Niagal et son peuple?
Elu sur la base d’un chapelet de promesses et d’engagements, Macky Sall avait inauguré son mandat sur un rythme de ruptures, ponctué par des slogans vantant la vertu et la sobriété qui caractériseraient son gouvernement. De 25 ministres promis aux Sénégalais, Kor Marième passa vite à 28 puis à 30 ministres et ce fut le débordement total. A l’heure où nous parlons, je défie le versatile Secrétaire général du gouvernement, l’Ex membre de « la société civile » Abdou Latif Coulibaly de me dire le nombre exact de ministres que compte le gouvernement actuel. Les 500 000 emplois promis aux jeunes, sont réduits à quelques strapontins attribués à quelques jeunes, qui détiennent par devers eux, la carte Beige-marron, frappée d’une tête de cheval! La réduction de son mandat de 7 à 5 ans, est encore au stade de débat stérile, opposant les thuriféraires du régime, les uns aux aux autres! Le Pr Ismaïla Madior, jadis juriste pertinent, s’est subitement transformé en avocat du diable, entretenant le flou total sur le fameux référendum et son impact sur la promesse de réduction du mandat présidentiel. Conséquence: le calendrier électoral, n’est connu au Sénégal que par le seul Macky Sall, chef suprême de Ndoumbélane…Et l’on nous dit qu’il y a des avancées démocratiques! Aujourd’hui, la chose la mieux partagée au pays de la Téranga, n’est rien d’autre que la misère  » Deukk bi dafa Macky », a-t-on l’habitude d’entendre dans les coins de rue..Je tais, exprès, les privations de libertés et autres emprisonnements illégaux dont sont victimes beaucoup de citoyens sénégalais depuis l’avènement du régime beige-marron. C’est pour toutes ces raisons, que le peuple sénégalais, dans son écrasante majorité, considère que Macky Sall a effectivement rompu le contrat qui les liait depuis un certain 25 mars 2012.
Pour l’avoir compris, le Président Macky Sall a décidé de boycotter les grands rendez-vous avec les populations; évitant ainsi les jets de pierres et autres manifestations hostiles des masses furieuses. Son « Dialy » attitré, notre ex-You national a fort justement refusé d’être l’agneau du sacrifice, en annulant, à l’instar de son mentor, son concert de pré-campagne, promis samedi dernier aux vaillants banlieusards.

AMINA SAKHO

Présidente du Mouvement Karim Président