Les jeunes filles impliquées dans une vidéo sexuelle devant le juge ce vendredi

Et l’on reparle de l’affaire de la vidéo porno qui a été éventée la semaine dernière aux Parcelles assainies et qui a valu à six jeunes de passer quatre jours entre les mains de la police. Ces jeunes qui ont été présentés au Procureur avaient été inculpés de diffusion d’images obscènes à caractère pornographique et atteinte aux bonnes mœurs. Puis, le procureur de la République les avait laissés en liberté, en attendant leur jugement. Et c’est hier qu’ils devaient se présenter à la barre du tribunal correctionnel de Dakar pour être fixés sur leur sort. Sauf que l’affaire a été renvoyée jusqu’au vendredi 15 juillet prochain. Et ce, à la demande d’un des avocats des mis en cause.

Cette affaire, pour rappel, est consécutive à une plainte déposée par R. Djigo, qui est la victime d’un chantage, car c’est elle qui apparait dans la vidéo objet du délit en tenue d’Eve. Une affaire dans laquelle sont mêlés M. S., V. S., M. B., I.G. et N.D. Elle avait valu aux quatre jeunes filles et deux garçons de passer la fête de la Korité derrière les barreaux, en garde à vue au Commissariat central de Ndakaaru, entre les mains des limiers de la Brigade des mœurs, après un passage dans le violon du Commissariat des Parcelles assainies.