Les étudiants en colère perturbent la circulation pour bourses impayées

Les étudiants en master 1 de la faculté des sciences juridiques et politiques (Fsjp) de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) ont perturbé, hier, la circulation de l’avenue Cheikh Anta Diop pour revendiquer leurs bourses et la reprise de leurs cours. Pendant plus de 3 heures, ils ont perturbé la circulation et contraint les automobilistes de faire demi-tour, ou des détours. Selon Gora Diop le porte-parole du collectif de ces étudiants, depuis le début de l’année ils n’ont pas fait cours alors que l’année académique tire à sa fin. «Les autorités nous avaient promis qu’on allait commencer ce lundi, mais jusqu’à présent on n’a pas encore commencé à faire nos cours», a expliqué Gora à nos capteurs. Et M. Diop qui regrette le fait qu’ils soient laissés en rade de fulminer : «Nous avions commencé à faire cours, c’est au mois de mai qu’ils sont venus nous dire qu’ils vont nous départager. Depuis ce temps, ceux qui sont en ‘master Pro’ font cours et les étudiants orientés en ‘master recherche’ attendent».
Un malheur ne venant jamais seul, Gora Diop a par ailleurs souligné qu’au-delà du refus des autorités universitaires de les orienter, le directeur des bourses refuse de leur payer leurs bourses. «Le directeur des bourses a dit qu’il ne va pas nous payer. Il a privé les étudiants de plus de 30 ans des bourses alors que de l’autre côté dans d’autres facultés, il octroie des bourses à des étudiants de plus de 30 ans. Pourquoi cette mesure est seulement appliquée à la Fsjp?» s’interroge M Diop qui est d’avis que les gouvernants veulent faire des réformes dans la réforme. Et d’indiquer : «Les critères d’orientation font défaut. On ne nous informe sur rien. Nous ne sommes au courant de rien».