Les dessous d’une classe politique dopé…Macky, Lamine Diack, Youssou Ndour, les Assises…

Mais, une précision. Moctar Mbow a un demi mérite, tout comme Lamine Diack a, lui, un mérite complet. Pour comprendre la valeur des aveux dans notre monde actuel, il faudra se rappeler les mérites des livres mémoires de fin de carrière des personnalités publiques, ou autre. Le mérite des livres mémoires est de servir d’éducation au peuple par des exemples concrets, vécus, que ce peuple n’aurait eu aucune chance de comprendre n’eut été par l’occasion de ces livres mémoires. En clair, ceux qui refusent d’avouer ne veulent pas la connaissance pour leur peuple. Ils mettent leur honneur au dessus de la science du peuple. Ils souhaitent que le peuple moisisse dans l’ignorance pour être des moutons qui continueront à les vénérer, grâce au travail de leur presse. Ces gens n’ont de la valeur, ils ne sont riches, que par et grâce à l’ignorance du peuple. Ils travailleront donc pour maintenir intacte cette ignorance du peuple. Donc, il ne faut pas s’attendre d’eux des aveux.
Mbow a un demi mérite parce qu’il a fait des demis aveux. Il a réduit la somme reçu de 9 millions à 6 millions. Il a tenté de sortir la somme reçue du champ de l’argent de dopage, en situant l’argent du dopage à partir de 2011, alors que le concerné le situe à partir de 2009 (date des assises).
Quant à la formule choisie par la communication de Macky qui consiste à répéter ( comme des forcenés) que son nom n’est pas cité, elle est fausse, si elle ne s’accompagne pas de précisions. Le nom de Macky n’a pas été cité dans les propos rapportes de Diack, mais le nom de Macky a été cité par le journal le Monde. Et à ce propos, le Monde n’a fait que la même chose que ce que fait la presse de Macky. Le journal Liberation de Yakham Mbaye a dépêché un journaliste jusqu’en France rien que pour revenir avec la précision que le nom de Macky n’a pas été cité. Et pourtant le même journaliste cite la Mairie de Dakar. Or quelle est sa base d’analyse ? Il n’a que l’expression rapporte des propos de Diack « La Russie a donné 400 à 450 0000 euros pour financer les municipales de 2009, pour que le fils de Wade soit battu ». Pourquoi ce journaliste ose tirer la conclusion que celui qui a été financé a gagné la mairie de Dakar ? Pourquoi il pointe du doigt Khalifa Sall ? N’est-ce pas la même déduction que Le Monde a fait pour conclure que « financement de l’opposition contre Wade signifie « financement de celui qui a gagné ces présidentielles », et donc Macky Sall ? Pourquoi une logique qui est permise à la presse de Macky, doit-elle être interdite au journal Le Monde ?
Quant à Youssou Ndour, tournant le dos à ses bienfaiteurs d’hier, après les avoir partout cités en exemple, Diack n’est pas le premier et il ne sera pas le dernier. Rappelez-vous « Samba La Fayette, Samba Abidjan ». Rappelez-vous « Lekkoon si ndap waroul tax begë si ée xëpë suuf, ngir bëgë koo xañ kénéen ».
Xème, forumer

1 Comment

  1. SI VOUS PENSEZ DE PRENDRE LE CAS DE LAMINE DIACK COMME PROGRAMME ,VOUS ALLEZ VOUS REVEILLER AVEC UNE GRANDE SUPRISE .
    ALLEZ CHERCHER UN PROGRAMME DE SOCIETE ALTERNATIF A CELUI DU PRESIDENT MACKY SALL .

Les commentaires sont fermés.