Les CHIENS l’ont flingué et attendent sa mort : Lamine Diack acculé et isolé, démissionne du CIO…

Tous les CHIENS qui voulaient l’abattre, peuvent jubiler…la dépêche tant attendue est tombée comme un couperet : « Le Sénégalais Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), a démissionné du Comité international olympique (CIO) dont il était membre honoraire, a annoncé, mercredi 11 novembre, l’organisation. »
C’était leur but. Tout cet abattage médiatique a connu enfin son apothéose avec la démission annoncée ci-dessus de Lamine Diack.
Il n’a pas été soutenu. Lamine Diack a été lâché par son pays et par ses compatriotes, de même que par ces personnes qui se glorifient d’être dans le monde sportif. Personne n’a osé le défendre.
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Et pourquoi on ne fait pas revivre aux sénégalais le scénario d’accusations mensongers qui avait abattu Dominique Strauss Kahn ? La aussi les chiens ont assuré le battage pour faire oublier les cas y ressemblant.

Les commentaires sont fermés.