Les cadres de l’ARTP recadrent la SONATEL…

Réponse du berger à la bergère. Les cadres de la Sonatel avaient sorti un communiqué pour dénoncer l’attitude de l’Autorité de régulation des postes et  télécommunications (Artp) qui, disent-ils, est en train de sucer leur boîte. Ils avaient même réclamé le départ du patron de l’Artp, Abdou Karim Sall. L’amicale des cadres de l’Artp (Aca) est montée au créneau pour recadrer les cadres de la Sonatel qu’elle invite à suivre une démarche citoyenne. Prenant la défense de son Directeur général, l’amicale des cadres de l’Artp rappelle que les décisions de l’organe de régulation peuvent faire l’objet de recours devant la haute juridiction administrative, nonobstant un recours gracieux préalable. Pour eux, si argument il y a à faire prévaloir, voies ne sauraient être plus honorables et plus dignes de la citoyenneté proclamée que celles qui sont prévues par la réglementation en vigueur, dans le respect de la liberté et des prérogatives de chaque partie. Remettant les pendules à l’heure, l’Aca soutient qu’une amicale de cadres doit exclusivement s’inscrire dans un débat d’idées. Pour rappel, cette polémique est née de la sanction infligée à Sonatel de payer 13,959 milliards pour violation de certaines obligations.