Les affaires de drogue ne font qu’alourdir la Cour d’Assise

Au total, 30 dossiers sur les 40 à juger au niveau de la chambre criminelle, concernent le trafic de drogue. L’information a été donnée hier, lundi 29 juin, par le procureur Sérigne Bassirou Gueye, en marge de la cérémonie d’ouverture de la première session de la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar. Une occasion saisie par Me Mbaye Gueye, représentant le Bâtonnier de l’ordre des avocats, pour demander l’abrogation de la loi Latif Gueye, qui ne fait qu’alourdir la Cour d’Assise, selon lui. De l’avis de Me Mbaye Gueye, la loi Latif Gueye, qui fait du trafic de drogue un délit criminel, est à abroger. A l’en croire, c’est ce qui explique le nombre important de dossiers concernant le trafic de drogue à traiter par la Cour d’Assise. Pour lui, le juge d’instruction n’a rien à voir dans une telle affaire et que ces délits devaient être qualifiés de flagrants délits pour ne pas alourdir la Cour d’Assise.