Les « 11 commandements » de Dionne pour une bonne campagne arachidière et pour le bien-être des paysans

Le Premier Ministre, Monsieur Mahammed Boun Abdallah DIONNE a présidé, ce jeudi 05 novembre 2015, un Conseil interministériel consacré à la campagne de commercialisation arachidière 2015-2016.
Il a adressé, au nom du Chef de l’Etat, ses félicitations à tous s acteurs de la filière arachidière et relevé avec satisfaction la production record attendue cette année, de plus d’un millions de tonnes d’arachide.
A cet égard, il a indiqué l’urgence à mettre en œuvres des mesures efficaces, pour garantir le plein succès de la campagne de commercialisation arachidière, en tenant compte des préoccupations majeures suivantes :
– Faire en sorte d’éviter le bradage de la production ;
– Sécuriser le capital semencier ;
– Préserver et faire profiter à notre appareil industriel de cette situation avantageuse ;
– Optimiser nos avantages comparatifs sur le marché extérieur.
A ce titre, le Premier Ministre a pris les 11 mesures suivantes à l’issue de la rencontre :
1) Le prix au producteur est fixé à 200 francs CFA le kilogramme d’arachide ;
2) Ce prix au producteur est un prix plancher ;
3) Le démarrage de la campagne est fixé au 16 novembre 2015 ;
4) La mise en place d’un fonds de commercialisation logé à la Caisse Nationale de Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS), avec un taux bonifié de sortie de 6%, pour faciliter aux Opérateurs Privés Stockeurs (OPS) la mobilisation des crédits de commercialisation et de pouvoir effectuer, dès le démarrage de la campagne, les opérations de collecte de 50 000 tonnes de semences certifiées afin de sécuriser notre base productive ;
5) La collecte de 25 000 tonnes de semences écrémées ;
6) La réservation de 9 000 tonnes de semences écrémées à la zone sud (régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou) ;
7) La reconduction du protocole Etat-huiliers, pour permettre notamment de prendre en charge le déficit financier que pourrait occasionner la fluctuation des cours mondiaux ;
8) Le paiement, avant le démarrage de la campagne, des factures des opérateurs, afin de permettre à ces derniers de disposer de ressources financières pour collecter et payer immédiatement les producteurs, dès la livraison des graines au niveau des points de vente ;
9) Le renforcement du contrôle sanitaire et phytosanitaire des graines destinées à l’exportation ;
10) La mise en œuvre d’une formule pour faire fonctionner l’ensemble des usines de la SUNEOR ;
11) La signature, par le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, d’un arrêté relatif à la mise du Fonds de commercialisation.Le Ministre auprès du Premier Minist n Porte-parole du Gouvernement