Le sommet des Chefs d’Etat de la CEDEAO devrait s’élargir à la crise migratoire selon HSF

Une conférence des chefs d’Etats de la CEDEAO doit se tenir ce samedi 12 septembre à Dakar pour débattre des questions politiques en Guinée-Bissau, Guinée Conakry, au Burkina et en Côte D’ivoire.

Vu la gravité de cette meurtrière crise migratoire qui a fait plus 2000 morts depuis le début de l’année, cette rencontre devrait s’élargir à l’émigration clandestine.

En effet la migration présente de nombreuses facettes aux conséquences incalculables dans nos sociétés en situation de vulnérabilité chronique.
Les trafics d’êtres humains, les crimes organisés, le terrorisme, le trafic de drogue, les nouvelles formes esclavagisme, la gestion des pandémies (Sida ,EBOLA) et même les réseaux de prostitution etc.…. risquent de fragiliser davantage les Etats.

Les Chefs d’Etats devraient se pencher sur les questions liées à l’origine et le transit de ces flux migratoires vers l’Europe via la méditerranée.

L’organisation internationale de migrants Horizon Sans Frontières pense que des réflexions très stratégiques sur les phénomènes migratoires internes, une évaluation de la menace terroriste, des initiatives multilatérales devraient être au menu du jour.

HSF exhorte les Etats à une harmonisation des politiques migratoires pour la paix et la stabilité en vue d’un développement durable.
Par ailleurs horizon sans frontières regrette le silence de l’Afrique alors qu’en Europe les dirigeants s’activent pour trouver des solutions à cet épineux problème qui tue la jeunesse africaine aux portes de l’Europe devenue une forteresse.
Boubacar Seye
Président d’horizon sans frontières