Le Sénégal doit payer sa dette de 14 milliards le 18 janvier 2016

L’Etat du Sénégal (photo ministre de l’économie du Sénégal, Amadou Ba)va procéder le 18 janvier 2016 au remboursement de son emprunt obligataire islamique dénommé « SUKUK Etat du Sénégal 6,25% 2014- 2018 » pour un montant de 14,908 milliards FCFA (environ 23,852 millions de dollars), a-t-on appris vendredi  auprès de la Société de gestion et d’intermédiation (SGI) CGF Bourse basée à Dakar.
Selon cette SGI, ce montant comprend le remboursement partiel du capital pour 12,500 milliards FCFA et le versement du profit alloué aux souscripteurs pour 2,408 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar).

L’Etat du Sénégal avait lancé du 23 juin au 18 juillet 2014 pour la première fois dans le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), un Sukuk ou obligation islamique pour un montant de 100 milliards FCFA. L’émetteur avait fixé la marge de profit (en lieu et place d’un taux d’intérêt interdit par la loi islamique) à verser aux investisseurs à 6,25% par an. L’emprunt avait une durée de 5 ans allant de 2014 à 2018.

L’opération, pilotée par CGF Bourse, avait été un franc succès. Le Sénégal a ainsi incité d’autres pays de l’espace UEMOA à saisir les opportunités des obligations islamiques. La Côte d’Ivoire a de ce fait récemment levé avec succès 150 milliards FCFA sous forme de SUKUK.