Le procès Toussaint Manga et Cie renvoyés au 24 mars prochain

Après avoir bénéficié d’une liberté provisoire, Toussaint Manga qui devait faire face aujourd’hui au juge du Tribunal correctionnel dans l’affaire de rassemblement illicite et de dégradation de biens appartenant à l’Etat va devoir patienter encore jusqu’au 24 mars p^rochain. Le patron de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) ainsi que ses coprévenus qui sont également en liberté (Cheikh Sène, Serigne Mbacké, Abou Thiam, Ousseynou Ngom, Abdourahmane Ly et Moussa Mané) et Fatou Ndao ont vu leur procèsrenvoyé au 24 mars prochain pour cause de comparution de témoins. Pour rappel, Toussaint Manga et compagnie, qui viennent de bénéficier d’une liberté provisoire, le mardi 14 janvier, ont été poursuivis et placé sous mandat de dépôt en mars dernier, après des manifestations de protestation contre la condamnation de Karim Wade à six ans de prison ferme pour enrichissement illicite