Le Premier Ministre plaide pour l’unification des organisations patronales du secteur privé

Le Premier ministre sénégalais M. Mahammad Boun Abdallah Dionne a plaidé mardi à Dakar, pour une unification des organisations patronales du secteur privé en vue de faciliter leurs négociations avec leurs interlocuteurs étatiques et bancaires.

Il présidait l’ouverture officielle de la 7ème assemblée générale de renouvellement des instances statutaires de l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS).

« En l’espace de deux jours (il présidait lundi les assises du conseil national du patronat), dit M. Dionne, le gouvernement se retrouve avec le secteur privé avec toutes ses composantes pour discuter de ses préoccupations et des modalités de leur prise en charge ».

Selon le premier ministre 250 partis politiques et 52 syndicats d’enseignants sont dénombrés au Sénégal

« Vous le secteur privé, poursuit-t-il, vous n’êtes pas nombreux, votre unité est une force pour le Sénégal ». Rappelant l’existence dans le passé d’une coordination des organisations patronales du secteur privé, M. Dionne lancé à l’endroit des dirigeants des principales organisations patronales présents dans la salle « si vous discuter entre vous, une entente devrait être trouvée ».

Le Sénégal compte à ce jour trois principales organisations patronales : la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), le Conseil national du patronat (CNP) et le Mouvement des employeurs du Sénégal (MEDS).

A cela s’ajoute l’UNACOIS qui regroupe les commerçants et quelques industriels.

Le Premier ministre a demandé au secteur privé de s’impliquer dans la transformation des produits locaux au lieu de s’adonner à des importations

Il a, à ce titre invité les membres de l’Unacois à mettre en place des rizeries au niveau des zones de culture pour à terme, transformer les 1,600 million de tonnes de production de riz paddy attendue à l’horizon 2017 dans le cadre du programme de relance et d’accélération de l’agriculture sénégalaise (PRACAS).