La colère est vraiment une seconde folie et ce n’est pas le policier qui est venu hier sécuriser l’Avenue Blaise Diagne qui dira le contraire. Venu sermonner les jeunes mécaniciens qu’il a trouvés sur place, il ne s’est pas arrêté à leur demander d’aider la police à mettre la main sur certains manifestants en faisant des dénonciations ou à même faire face à ces derniers pour refuser qu’ils n’installent le chaos sur leur lieu de travail. Le flic en civil a insulté les marchands ambulants qui manifestaient. Les insanités qu’il a proférées ont poussé certains qui suivaient la scène à lancer des ouah, un policier qui parle ainsi ! Et dire que ce sont eux qui doivent donner le bon exemple…