le phénomène « Faramarène » est-il en train de s’éteindre ?

Le phénomène Wally Seck est-il en train de s’estomper ? Tout porte à le croire. Le jeune chanteur est acculé de partout. Empêtré dans une histoire de Range Rover supposée volée, Wally devra faire face aux promoteurs de la soirée de Bercy du 4 juin dernier qui lui ont servi une mise en demeure qui a expiré depuis. Le voici encore cité dans la presse pour une expulsion. Le «Faramarène» pourra-t-il échapper à tous ces scandales?

Le chouchou des «Guney walyé» est-il au fond de l’abime ? Depuis sa soirée controversée du 4 juin à Bercy dans la capitale française et sa fameuse «Ra­khass» organisée le lendemain au Docks Haussmann, Waly Seck multiplie les scandales. Impliqué dans une vilaine histoire de vol de voiture de marque Range Rover, le prince des «Farama­rène» pourrait se retrouver avec de gros ennuis. Son nom a été cité dans la chaîne de vente du fameux véhicule volé. Il a d’ailleurs été convoqué par le juge chargé de l’instruction de cette affaire, mais le chouchou des jeunes est présentement aux Etats-Unis et n’a pu déférer à cette convocation. Il sera édifié sur son sort dès son retour de voyage.

Le fiasco de Bercy
Ce mercredi, la presse en rajoute et annonce sa possible expulsion de sa luxueuse maison sise au quartier Nord Foire qu’il occupe avec sa femme. Ce n’est pas tout, le fils de Papa Thione, lui aussi empêtré dans une affaire de trafic présumé de faux billets, devra faire face à la mise en demeure que lui ont servi les organisateurs de son concert du 4 juin dernier à Bercy. Mous­tapha Dieng et Khadim Dia, représentant respectivement les sociétés Senart-Vision et Vouze­nou reprochent à Waly de s’être produit le lendemain de son concert à Bercy avec un concurrent. Ils accusent le chanteur de ne pas respecter les termes du contrat qui le liait à eux. Suf­fisant pour que ces derniers décident de bloquer le reliquat de l’artiste estimé à environ 40 millions de francs Cfa.
Pourtant, le jeune chanteur avait beaucoup misé sur cette soirée pour légitimer un talent que certains lui prêtent, et imposer du coup sa popularité. Ses souteneurs qui se sont précipités pour le comparer déjà au roi du Mbalakh, qui capitalise plus de 40 ans de scène, avaient également fait de cette soirée un défi. Un défi qui, à l’arrivée, s’est avéré être un véritable fiasco. Du côté des promoteurs en tout cas, on crie à sa perte. Ils ont même révélé à la presse le nombre de billets vendus (6351). En revanche, Wally Seck, de son côté, crie sur tous les toits que la soirée a été un succès. L’artiste s’est évertué à démentir point par point les accusations portées à son encontre. Il s’est fait inviter sur les plateaux de télévision pour crier urbi et orbi que Bercy a été un succès. En témoigne, dit-il, son accueil triomphal que lui ont réservé ses fans. Non satisfaite, sa sœur, Moumy Seck, jusque-là dans l’ombre, se révèle au grand public et vole au secours de son frère.

Un avenir en questions
La tâche risque d’être trop dure et intenable pour l’héritier de Ballago qui, rappelons-le, n’est qu’au début de sa carrière. Wally Seck pourra-t-il gérer tous ces scandales et faire en sorte qu’ils n’entravent pas l’exercice de son métier ? Pourra-t-il compter sur le soutien de son père, qui bénéficie d’une liberté provisoire, pour une histoire supposée de faux billets ? Voilà les grandes questions. D’après certains observateurs, sa carrière commence à en pâtir. Depuis un bon moment, Wally Seck ne jouerait plus ni au Penc-mi, encore moins au Grand Théâtre qui était devenu, sa chasse gardée. C’est un manque à gagner énorme. Une situation qui ne cadre pas avec le style de l’enfant prodige friand de belles voitures, de fringues et d’autres accessoires souvent hors de prix.
Mais peut-être que le phénomène Wally survivra à la tempête comme le sphinx renaît de ses cendres. Rappelons également que le fils de Ballago est habitué aux scandales. L’histoire du sac à main est encore récente. Après cet épisode et le tollé qui s’en est suivi, nombreux étaient les observateurs qui avaient prédit que sa carrière allait prendre un sacré coup. Des chanteurs sont montés au créneau pour dénoncer cet acte. Des prêcheurs ont consacré des émissions durant des semaines à ce comportement jugé déviant. Au final, le calme est revenu. Wally a aussi survécu à l’affaire Penda Niang du nom de cette jeune femme qui d’après la presse aurait eu un enfant avec lui alors qu’il est marié au célèbre mannequin, Sokhna Aïdara. Cette histoire avait atterri sur la place publique et avait fait les choux gras de la presse. Qui sait peut-être, cette fois-ci encore, l’enfant chéri de Kiné Diouf sortira la tête de l’eau.