Le parquet confirme le mandat d’arrêt contre le fils de Thione Seck

Il existe bel et bien un mandat d’arrêt contre Seydina Alioune Seck. Cette révélation a été faite aujourd’hui par le représentant du Parquet lors du procès des journalistes poursuivis par la famille de Thione Seck.
La famille de Thione Ballago Seck s’était scandalisée lorsqu’en Septembre dernier, la presse, notamment Grand Place et L’Observateur, avait écrit qu’Alioune Seck faisait l’objet d’un mandat d’arrêt dans le cadre d’une enquête menée contre des personnes arrêtées à Rufisque pour une affaire de faux billets de banque. Pour Thione Seck et sa famille, rien de tout cela n’est vrai et ils avaient traité les journalistes auteurs des articles de tous les noms. Hé bien, nos confrères avaient parfaitement raison. La preuve…

Lors du procès des journalistes aujourd’hui, suite à la citation de la famille Seck, le Procureur a lâché la bombe, soutenant qu’effectivement le 28 Septembre dernier à la suite d’une ouverture d’information pour contrefaçon de signes monétaires en cours légal au Sénégal et dans un pays étranger, un mandat d’arrêt international a été émis concernant Seydina Alioune Seck. Ce qui confirme les journalises dans leurs articles.

Cependant, pour les conseils du fils de Thione, Le Parquet ne doit pas brandir un acte de procédure en violation de la loi. A les en croire, l’existence d’une procédure contre leur client ne peut en aucune manière disculper les journalistes. Ils ont réclamé un milliard de francs. Mais, pour le conseil de la défense, les journalistes doivent tout bonnement être relaxés. La décision sera connue le 17 avril prochain.

(jotay.net)