Le nouvel agent judiciaire de l’Etat, Antoine Felix Diome, indésirable à la CREI…La Défense ne veut pas le voir

Les avocats de Tahibou Ndiaye se sont offusqués hier de la présence continue du substitut au procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) aux audiences de cette juridiction, malgré sa nomination comme Agent judiciaire de l’Etat (Aje). Selon les robes noires, une fois nommé à ce poste, Antoine Felix Diome doit, de fait, quitter la Crei. « Nous avons du mal à nous situer. Est-ce que c’est le procureur spécial qui est là ou l’agent judiciaire de l’Etat ? », a dit Me Demba Ciré Bathily, faisant référence à Antoine Félix Diome.
C’était sans compter avec la réplique des avocats de la partie civile qui soulignent qu’aucune notification officielle de cette nomination n’a encore été produite.