Le ministre des Sports fait une visite surprise aux Lions pour les encourager

Le ministre des Sports, Matar Ba, a débarqué au stade Léopold Sédar Senghor, hier, juste à la fin de la séance d’entraînement des «Lions». Il est ensuite allé rencontrer Aliou Cissé et ses poulains dans le bus pour les encourager. «Je suis venu pour voir les joueurs et l’entraîneur et les encourager, pour montrer qu’on est là, car il y a un match officiel et qu’on doit coller à notre équipe», a dit Matar Ba, avant d’ajouter : «On a aussi une pensée pour nos ‘Lionceaux’ qui sont en Nouvelle Zélande. Nous les encourageons à se battre. Nous sommes en phase de construction. Il faut qu’il y ait des hauts et des bas. Mais il faut comprendre la situation et en tirer profit. C’est la première Coupe du monde dans cette catégorie. Nous sommes là-bas pour apprendre tout en ayant de l’ambition». Le ministre de confier qu’il en a parlé avec Aliou Cissé et que tout le monde est dans une même dynamique. «Avant la Can 2015, mon discours a été bien écouté et compris. Après, il y a eu l’échec, parce que nous avions des objectifs qui n’ont pas été atteints. Mais nous sommes revenus soudés pour organiser convenablement le Chan U20.Vous avez vu le résultat sportif extrêmement positif qu’on a eu. Là, nous sommes en phase de préparation pour recevoir le Burundi», a martelé le successeur de Mbagnick Ndiaye au département des Sports qui a s’est enquis de l’état de la pelouse du stade Léopold Sédar Senghor. «Je suis toujours les chantiers. Je n’attends pas la dernière minute pour venir voir les choses qui ne marchent pas. Je vous informe que nous allons nous rencontrer ici sous peu pour réceptionner le matériel pour le gazon. Ce, pour ne plus utiliser la vieille méthode», a indiqué Matar Ba, qui a profité de cette occasion pour parler des travaux du stade Lat Dior de Thiès. «Le Premier ministre lançait ce matin (hier) les travaux de réhabilitation du stade Lat Dior, qui va nous coûter beaucoup de milliards. Cela nous permettra d’avoir un stade qui répond aux normes internationales avec une piste d’athlétisme de 8 couloirs. Les travaux vont s’étaler sur 4 phases. La première phase va démarrer mardi. Et va coûter un milliard. Les sportifs l’ont toujours voulu et aujourd’hui cela se réalise», a-t-il annoncé.