Le ministre délégué chargé de distribuer l’argent pour les projets est accusé de discrimination sur le partage des sous

La réclamation de parts dans la ligne de crédit de financement de femmes continue de défrayer la chronique à Thiès. Après les femmes de la commune de Thiès, c’est au tour, cette fois-ci, du premier conseiller municipal apériste de la zone de Cayar-Pout-Keur Moussa-Djender de prendre la défense des femmes de sa localité. Ce responsable politique a tiré à boulets rouges sur son frère de parti, le ministre délégué en charge de la Microfinance Moustapha Diop (photo), qu’il accuse de faire de la «discrimination» quant à la répartition des fonds alloués aux femmes de sa localité.
Invité à la rencontre organisée par l’ensemble des femmes des communes de Cayar et Keur Moussa, Mamadou Thiaw, affecté probablement par les cris du cœur lancés par les femmes de sa localité, a ainsi attiré l’attention de tous les responsables du parti sur les «dérives» constatées dans cette distribution des financements avec la mise à l’écart des femmes de sa localité. A l’en croire, la stratégie employée par Moustapha Diop est similaire à celle utilisée par le Dr Augustin Tine lors des dernières élections locales. Stratégie qui a fait perdre à l’Apr la tutelle du département de Thiès. Une débâcle qui, d’après lui, reste toujours en travers de la gorge de tous les responsables de l’Apr.