Le ministre de l’Intérieur annonce une nouvelle carte d’identité

Les députés ont voté, ce vendredi, à l’unanimité, le projet de loi instituant une carte d’identité biométrique de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest).
Le texte était défendu par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique Abdoulaye Daouda Diallo.
La 46 ème session de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO tenue à Accra (Ghana) le 10 juillet 2014 a approuvé l’instauration de la carte d’identité biométrique pour les citoyens de la communauté, rappelle un document remis aux journalistes.
La date limite pour l’instauration de cette carte a été fixée à 2017.
Cette carte aura l’avantage de supprimer la carte de séjour obligatoire pour les citoyens qui souhaitent rester plus de trois mois dans un pays autre que le leur, malgré l’instauration de la libre circulation des personnes et des biens, mentionne le document.
La carte, valable pour une période de 10 ans est une carte à puce électronique multi application.
Elle pourrait servir de carte de santé, de permis de conduire, ou même de carte bancaire, etc., mais sur cette question le ministre de l’intérieur a préconisé ’’une plus grande prudence pour avancer sûrement’’.