Le maire libéral Cheikh Dieng accusé d’avoir détourné 45 millions CFA

Affaire cocasse ! Ce qui se passe à la commune de Djidah Thiaroye Kao en est une. Un ex-maire libéral qui vilipende un nouveau maire libéral. Même, si l’affaire est ébruitée par quelques commérages, c’est l’ancien maire libéral de la commune qui a creusé l’abcès lors d’une réunion politique à Djidah Thiaroye Kao.
En sus d’apporter une réplique à l’actuel maire qui s’autoproclame président de la section communale, Sidy Sall accuse le maire Cheikh Dieng de détournement de 45 millions de F Cfa, issus d’un financement des femmes de la commune.
A en croire l’ex-édile de la commune, la gestion de l’actuel maire, n’engage en aucun cas la section libérale de la commune puisqu’elle est marquée par des détournements d’argent destiné au financement des femmes.
«Nous ne nous retrouvons point avec la gestion de Cheikh Dieng, parce qu’il gère en gestion familiale, en gestion d’amis qui n’a rien d’une gestion locale», a lancé ce dernier qui enfonce le clou en ces termes «Je ne peux pas comprendre qu’Il ose prendre un montant de 45 millions pour le remettre à sa femme alors que cet argent était destiné à des bonnes femmes de la commune.»
«Deuxièmement, nous avons constaté que ceux qui bénéficient des embauches ne sont issus que de sa famille, de sa belle famille. Et dans cette gestion, nous de la section de Djidah, elle ne nous engage pas», a avertit le président de la section.
La conseillère libérale, Astou Mbengue embouche même trompette. «Le maire n’est pas élu pour un groupe de femmes. Le partenariat financier c’est pour les femmes, mais il n’a donné l’argent qu’à l’association que dirige sa femme .Ce qui est une entorse au code des collectivités locales», soutient-elle.
Dans la foulée, Sidy Sall a souligné que des conseillers libéraux ont démissionné à cause de la mauvaise gestion du frère libéral qui est invité à se ressaisir avant qu’il ne soit trop tard. Selon toujours Sidy Sall, l’actuel maire n’a aucune maitrise des textes du parti, lui qui s’autoproclame président de la section sans renouvellement.
«Le comité directeur a arrêté tout le processus du renouvellement du sommet à la base. Comment peut-il prétendre prendre la section sans renouvellement ? Je suis et reste le patron de la commune jusqu’au renouvellement», fait savoir Sidysall qui annonce qu’il va saisir le comité directeur pour des sanctions à l’encontre du maire qui divise le parti à la base.