Le maire de Thiès Talla Sylla dépouillé…Sa ville ne gère plus rien…Ni la gare ni le marché centrale, rien du tout

L’édile de Thiès brise le silence. Talla «marteau» Sylla qui faisait face aux citoyens, avant-hier, dans le cadre ses rencontres semestrielles intitulées «Jury populaire», a dénoncé la dévolution du patrimoine née du nouveau découpage administratif de la commune de Thiès et s’en est pris à ses collègues maires des communes, sans les nommer. Il a indiqué que sa mairie a été dépouillée de toutes ses compétences. Ce qui, selon lui, ne lui permet plus d’intervenir sur les vrais problèmes que rencontrent les populations. A son avis, il faut que cet acte de dévolution soit révisé pour donner à la mairie de Ville ce qui lui appartient. D’après Talla «marteau» Sylla, il n’est pas juste que la gare routière et le marché central soient attribués aux communes. S‘agissant de l’intercommunalité, le maire de dire que l’ensemble des décisions prises pour le développement et l’avancement de Thiès a été bafoué pour des intérêts probablement politiques.
L’autre problème souligné par le maire de la Ville de Thiès, c’est le désintéressement et la non-application de certaines décisions prises par ses collègues maires. «Nous avons initié des cérémonies de levée des couleurs décentralisées, et décidé de nous rencontrer, une fois dans le mois, pour parler des problèmes de Thiès. Aujourd’hui, tout cela n’a pas été respecté, après l’avoir débuté un mois et demi. Et ce sont les populations qui doivent exiger que cela se respecte. Car le Conseil de ville est par essence le lieu de l’intercommunalité dans la ville», a dit Talla «marteau» Sylla. L’ancien leader du Jëf-jël de demander à ses pairs de placer l’intérêt du peuple avant leur propre intérêt. «Nous devons travailler en synergie pour l’intérêt des populations. Ceci, même dans la division. Car nous devons pouvoir mettre l’intérêt des citoyens en premier», a souligné M. Sylla.