Le maire de Loro propose la suppression des conseils départementaux

En instaurant la communalisation intégrale, l’acte 3 de la décentralisation a réglé bien de problèmes. Plus de discrimination entre citadins et ruraux, tout le monde est maire. En tous cas, c’est la conviction du maire de Loro Khadim Diop qui se prononce aussi sur d’autres sujets d’actualité.Selon lui, ‘’si certains maires ont des difficultés pour payer les salaires, cela est du à des recrutements massifs trouvés sur place ou faits par eux-mêmes’’. Le maire de Loro a émis l’idée d’’’un renforcement des communes pour leur permettre de faire face à leurs nombreuses taches et plaide pour la suppression des conseils départementaux qui n’ont aucune utilité’’.
‘’Ces structures n’ont aucune utilité et n’ont que des budgets de fonctionnement’’, a affirmé M. Diop dans un entretien avec des journalistes donnant l’exemple de sa commune où les écoles sous son autorité n’ont bénéficié d’aucune action de l’institution départementale.‘’L’acte 3 de la décentralisation est une bonne chose mais devrait connaitre des correctifs dans ce sens par le renforcement en moyens des communes plus efficaces que les conseils départementaux sans territoire et servant seulement à payer des salaires ainsi que du matériel de bureau’’.
En outre, dit-il, l’ancien président de la fédération internationale d‘athlétisme Lamine Diack est le seul responsable des faits pour lesquels il est poursuivi en France.‘’Personne ne pouvait douter de l’origine illicite de cet argent à la lumière de la personnalité de M. Diack qui est le seul responsable si la véracité des faits sont établis’’, a dit le coordonnateur de l’APR dans une rencontre avec la presse.L’ancien Major de la gendarmerie à la retraite et non moins responsable politique de l’APR indique pour établir une culpabilité il faut tris éléments qui ne sont pas réunis pour ceux qui auraient reçu l’argent du président Diack.
Il parle notamment de l’élément légal sous forme de texte de loi qui caractérise et réprime, de l’élément matériel et de l’élément moral. En effet, explique-t-il, il ne saurait y avoir d’intention coupable pour ceux qui auraient reçu cet argent.Ecartant toute idée de financement de la campagne de sa formation politique avec cet argent, M. Diop indique la coalition Benno Siggil Sénégal et Me Abdoulaye Wade disposaient de beaucoup plus de moyens que leur coalition.‘’Sinon nous n’aurions pas battu campagne en charrette et à pied jusqu’au deuxième tour période durant laquelle nous avons reçu deux véhicules’’, indique Khadim Dip.
Il invite à la retenue les opposants et jure qu’Omar Sarr a exagéré ses pros en réagissant sur cette affaire. Ce qui lui vaut es démêlés avec la justice.
LOUGA WEB MEDIAS