Le lutteur Modou Anta en taule…Il risque de perdre sa licence

Lors d’un gala de lutte, tenu le 3 avril à Thiès, Modou Anta aurait cassé le bras d’un lutteur dénommé Malick Gningue alias Building suite à une altercation. Building avait alors déposé sa plainte. Ainsi Modou Anta et deux de ses proches sont envoyés en prison, depuis hier, matin par le Procureur du tribunal de grande instance de Thiès. Chef de file de l’écurie Thiès Mbollo, Modou Anta est poursuivi pour coups et blessures volontaires après son interpellation par les éléments de la gendarmerie. Déféré devant le Procureur, il a été placé sous mandat de dépôt. Il devrait être jugé dès mercredi prochain. Le lutteur a été arrêté en même temps qu’un de ses frères. Le poulain de Max Mbargane qui avait terminé la saison dernière en apothéose en battant le lutteur Thiat (Boy Bambara) va sûrement perdre sa licence de lutteur s’il écope d’une condamnation ferme. Pis, il peine à décrocher un combat depuis le début de la saison.