Le libéral Mamadou Massaly innocenté par le tribunal

Clap de fin dans le feuilleton judiciaire qui a opposé Mamadou Lamine Massaly à la gendarmerie Nationale. Le procès prévu, hier, après plusieurs renvois a connu son épilogue et c’est le jeune responsable libéral qui remporte cette manche. En effet, suite aux exceptions de nullité soulevées par Me Amadou Sall et ses confrères de la défense sur l’incompétence du Tribunal des flagrants délits à juger leur client, le juge a statué en faveur de la défense pour déclarer nulle cette procédure. Du coup, il a renvoyé le mis en cause des fins de la poursuite sans peine ni dépens dans cette affaire d’outrage à agent de la force publique dans l’exercice de leur fonction et diffamation contre un corps constitué (la gendarmerie).
Avec cette exception soulevée par la défense et qui annule la procédure, la gendarmerie va-telle intenter une autre procédure devant le Tribunal correctionnel, seul compétent dans cette affaire de diffamation ? Pour rappel, Mamadou Lamine Massaly, le 25 février dernier, alors qu’il venait de bénéficier d’une liberté provisoire dans l’affaire de diffamation qui l’opposait à la présidente du Conseil économique social et environnemental, (Cese) avait, devant les caméras, accusé les gendarmes de l’avoir « kidnappé et torturé». Ce qui lui avait valu une seconde inculpation avant et une incarcération deux jours plus tard. Après plusieurs mois de détention, il a bénéficié d’une liberté provisoire avant que le juge des flagrants délits ne vienne clore cette procédure.