Le Guinéen dealait dans… …Son salon de coiffure

En transformant son salon de coiffure en un lieu de débauche, où il écoulait ses cornets de chanvre indien, M. Ba ne se doutait certainement pas, qu’un jour sa supercherie allait être découverte. Malheureusement pour lui, les limiers de la Médina qui étaient en patrouille dans leur secteur de compétence et qui avaient de forts soupçons de trafic au niveau du salon de coiffure, n’ont pas hésité à envoyer un larron sur place. C’est ainsi qu’ils ont demandé à un jeune homme d’aller se procurer du chanvre auprès du sieur Ba. Et c’est au moment où ce dernier s’apprêtait à satisfaire la demande du jeune homme que les limiers sont intervenus.

Les policiers trouvent sur place 6 cornets de chanvre indien. Interrogé, le Guinéen qui utilisait son salon de coiffure comme un lieu de trafic, a partiellement reconnu les faits. Seulement, il s’est empressé de dire que la drogue trouvée sur place était destiné à son usage personnel et non au trafic. Selon lui, lorsque le jeune homme s’est présenté dans le salon, c’est au moment où il lui répondait qu’il ne vendait pas de chanvre que les flics se sont présentés. Le Guinéen, qui indique s’être ravitaillé à Colobane, a par ailleurs avoué qu’il dissimulait le chanvre dans les pots contenant les produits de traitement de cheveux. Suffisant pour qu’il soit embarqué.