Le directeur d’école déféré au parquet en début d’année…Pour Viol

A peine l’année scolaire a-t-elle démarré que Samba Baldé, directeur de l’école élémentaire de Médina Koundié située dans la commune de Dialambéré à Kolda, est obligé d’aller en vacances. Des vacances de trois mois qu’il va passer en prison car il a été condamné hier à trois (3) mois d’emprisonnement ferme. Le Tribunal de grande instance de Kolda l’a déclaré coupable de détournement de mineure alors qu’il était initialement poursuivi pour viol. Car, à la barre, la victime a clairement indiqué que le directeur d’école l’a certes engrossée mais qu’il n’a pas abusé d’elle et ne l’a pas menacée non plus. Il s’y ajoute que lorsqu’il a été interrogé, le prévenu a reconnu les faits et a réitéré son amour envers la victime.
Le directeur d’école a soutenu avoir engagé une procédure de mariage auprès des parents de la fille. Cet argument n’a pas convaincu le représentant du parquet. Car, la mère de la victime a révélé que “c’est suite à la grossesse que le prévenu a demandé la main de leur fille”. C’est pourquoi, le parquetier a balancé à M. Baldé qu’il “a engagé la procédure de mariage pour échapper aux sanctions pénales”. Et que le prévenu ferait mieux de porter son amour sur les femmes mûres plutôt que les mineures. Le magistrat a aussi profité de son réquisitoire pour fustiger “les multiples cas de viol et de grossesses qui freinent la scolarité des filles à Kolda”. Donc, poursuivra-il, “ces genres de comportements vis-à-vis des mineures ne serait en aucun cas tolérés”. Pour la répression, il a requis six mois d’emprisonnement ferme.