Le DG de Dakar Dem Dikk, Me Moussa Diop, solde ses comptes

Des agents de la société de transport Dakar Dem Dikk (DDD), membres de l’Union démocratique des travailleurs (Udt), ont récemment fait une sortie au vitriol pour réclamer le paiement de toutes les dettes dues à DDD par l’Etat et qui s’élèvent à 21 milliards FCfa. Procédant, hier, à la cérémonie de lancement dans le réseau de nouveaux bus réceptionnés dans le cadre des 475 autobus commandés auprès du constructeur indien, Me Moussa Diop s’est voulu clair. Il n’est pas là pour des gens qui sont adeptes de l’autodestruction.
Interpellé sur le mouvement d’humeur de ces syndicalistes, le Directeur général de DDD martèle : « Je ne suis pas là pour des gens qui sont pour l’autodestruction. Je suis là pour positiver et tout le monde le sait. Les Sénégalais savent très bien que ça va beaucoup mieux au niveau de Dakar Dem Dikk ». Énumérant les avantages notés au sein de la société depuis qu’il est là, il indique : « Quand je suis arrivé à la tête de cette boîte, les salariés ne se soignaient pas, ils n’allaient pas aux pharmacies parce qu’on les éconduisait. Aujourd’hui, ils se soignent. On est arrivé au moment où les prestations familiales n’étaient pas payées. Aujourd’hui, ils les perçoivent. L’histoire des 44 heures qui est vraiment une épine douloureuse dans les pieds de Dakar Dem Dikk, nous avons payé quasiment les 75% et les retraités, nous allons penser à eux pour bientôt ». Aussi, Me Moussa Diop ne compte-t-il guère se laisser faire. « Quand on voit toutes ces réalisations et la modernisation qui est en cours, on se rend compte que certains sont coutumiers des faits. Je ne vous présente personne, mais tout directeur qui arrive, il faut lui mettre les bâtons dans les roues. Qu’ils sachent que moi, je suis venu pour travailler. Personne ne me fera chanter. Je suis là pour travailler. En tout cas, l’heure du bilan viendra ».