Le dernier album de Beyoncé au programme de l’université du Texas

Depuis la récente rentrée de septembre, l’université du Texas dispense à ses élèves un cours exclusivement consacré à «Lemonade», dernier album de Beyoncé sorti en avril, afin d’analyser l’état du féminisme afro-américain.

«Black Women, Beyoncé and Popular Culture», c’est le nom du cours, sera étudié durant tout un semestre. S’appuyant sur les paroles des chansons de la femme de Jay-Z, la fac texane entend «explorer le féminisme noir de façon théorique, historique et littéraire», explique au site My San Antonio, Kinitra Brooks, la professeure chargée de cet enseignement peu commun.

«J’espère que mes étudiants auront soif de savoir»

Parmi les différents thèmes abordés par la chanteuse dans son dernier opus, figurent l’émancipation des femmes noires et la place de la femme au sein du couple. «Etudier la théorie des genres, des races et la pop culture est incroyablement fun mais… incroyablement dur (…). J’espère que mes étudiants auront soif de savoir, et seront ouverts à de nouvelles idées sur les questions de race et de genre dans la culture populaire» affirme Kinitra Brooks.

Déjà en 2013, Beyoncé avait affiché son militantisme dans «Flawless», en samplant une partie du discours de l’écrivaine féministe Chimamanda Ngozi Adichie, prononcée lors d’une conférence TEDx en décembre 2012.