Le Conseil national de lutte contre le Sida en crise…Le fonds mondial veut réduire…

Ça grince des dents au Conseil national lutte contre le Sida (Cnls). De grosses craintes sont nourries après que le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme a décidé de diminuer ses financements. Selon nos capteurs, le Secrétaire exécutif du Cnls, Safiétou Thiam s’apprête à opérer une restructuration en profondeur avec des suppressions de poste en vue dans les régions. En faut ce sont kes unités d’appui régionales qui risquent pour beaucoup de disparaitre si elles ne sont intégrées dans les régions médicales. Mais le dégraissage ne concerne pas que les régions. Nos capteurs nus soufflent que la «ndawsi» a dans son viseur la tête de certains responsables au niveau de Ndakaaru. Et la fin des contrats avec la clôture du financement en cours du Fonds mondial en fin juin risque d’être une fenêtre de tir idéal pour en abattre certains malgré le fait que leurs postes ont été budgétisés avec le financement de 20 millions d’euros que le Fonds a alloué pour un nouvel accord de deux ans, déplorent nos capteurs qui renseignent qu’aussi bien au niveau des régions que de Ndakaaru, les gens s’organisent pour le combat au cas où Safiétou sortirait le sabre.