Le cas du talibé enterré en catimini fait réagir les autorités…Encore des programmes…

L’histoire du talibé mort et enterré dans des conditions non élucidées a fait réagir le directeur des droits de la protection de l’enfance et des groupes vulnérables. Dans une déclaration faite, hier, Ndiokhobaye Diouf a informé que le Sénégal « est dans une perspective de mise en œuvre d’une stratégie nationale de protection de l’enfance ». Selon lui, « la question de la mendicité préoccupe gravement le gouvernement du Sénégal et la loi 2005/06 du 10 mai 2005 interdit l’exploitation de la mendicité d’autrui ». Et M. Diouf de déclarer : « Nous avons envisagé un programme d’actions avec l’Unicef qui va consister au niveau de la région de Dakar à discuter avec les collectivités locales pour les amener à prendre des mesures d’interdictions de la mendicité tout en accompagnant les ‘daaras’ dans leurs fonctionnements et dans leurs apprentissages ». Et de son avis, c’est ensemble que nous devons choisir quel type de société nous voulons pour nos enfants pour, dit-il, « ne pas les livrer à l’exploitation mais les aider à vivre et à devenir des citoyens modèles ».