Le boucher prend 2 ans de prison ferme pour vol de bétail et abattage clandestin

Mêlés dans une affaire de vol de bétail et d’abatage clandestin puis coincés par les gendarmes ce 20 juin dernier à Koussy, le boucher Mola Badji et son associé Djiby Baldé n’ont pas attendu longtemps pour être édifié sur leur sort. En charge de leur dossier, le tribunal départemental a condamné les deux compagnons d’infortune à payer conjointement une amende de 8 cent mille francs et à rester deux ans derrière les verrous. Rendu ce mercredi à l’issue d’une audience qui a drainé du monde ce verdict qui a plongé les accusés et leurs proches dans une profonde consternation semble laisser des éleveurs sur leur faim.
Au cours de l’interrogatoire les prévenus ont passé le clair de leur temps à se jeter mutuellement la balle. La peau d’animal qui a permis aux pandores d’interpeler les bouchers indélicats a été la pomme de discorde. Mola soutient avec force conviction que la peau incriminée lui a été vendue par Djiby qui le dément de son côté. Mieux contrairement à ce qu’avance son associé Djiby Baldé nie être hébergé chez lui. Agacé par la séance de dénégation et d’accusation des prévenus, le tribunal leur a infligé une peine commune.
Pour rappel, Djiby Baldé âgé de 23 ans et originaire de Kolda et son acolytes Mola Badji, 36 ans polygame et père de 17 enfants ont été accusé de vols de bétails par des populations de Kandiounkou et de Ndiama. Une perquisition des hommes en bleu au domicile de Mola sis à Koussy a permis de découvrir un abattoir clandestin dans une chambre. Perdus par le marquage de l’une des peaux trouvées sur place, les infortunés bouchers sont arrêtés puis déféré le lendemain à la maison d’arrêt et de correction de Sédhiou.
Mola Badji et Djiby Baldé rejoignent en prison Mamadou Diallo et son fils. Un coup de maitre qui annonce le début la grande offensive contre le vol de bétail devenu un véritable fléau à Sédhiou.
Sanoussy Dia à Sédhiou pour xibaaru.com