L’avocat décédé en juin 2014 est toujours présent au Tribunal…Son souvenir fait pleurer

L’ombre de Me Moustapha Diop a plané jeudi dernier au procès d’Aïda Ndiongue. L’avocat décédé en juin dernier a même fait pleurer l’ex sénatrice libérale. Au cours de sa plaidoirie, Me Borso Pouye a laissé entendre que leur défunt confrère aurait mieux défendu la prévenue car il maîtrisait mieux le dossier. Aussi est-elle revenue sur les relations entre la prévenue et le défunt avocat qui se sont connus dans les années 70 quand tous les deux étaient enseignants à Diourbel. Face à ce témoignage, Aïda Ndiongue, assise dans le box des prévenus, a craqué et a commencé à pleurer. Il n’y a pas que Me Pouye qui a rendu hommage à Me Diop. Me Baboucar Cissé a révélé s’être constitué sur demande de son défunt confrère. “Lorsque nous avons plaidé notre dernier dossier sur terre, et voyant que son état de santé se dégradait, il m’avait confié le dossier. Alors pour honorer la mémoire de mon confrère, j’ai promis d’aller jusqu’au bout”.