L’Armée détruit des champs de drogue en Casamance

L’armée tape sur les sources de revenus des rebelles casamançais. Elle a détruit des vastes étendues de champs de drogue en Casamance, a renseigné la Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa). « Dans le cadre de ses actions de sécurisation et de lutte contre les trafics illicites, le commandement de la Zone militaire n°5, appuyé par un peloton de la gendarmerie basé à Ziguinchor, a initié une grande opération de destruction de vastes étendues de culture et de production de chanvre indien », renseigne l’armée. Ladite opération, a-t-elle ajouté, s’est déroulée autour des localités de Djoundji et Djiéyé, à une vingtaine de kilomètres au nord de Sindian, dans le département de Bignona.

De très nombreux champs prêts à être récoltés ont été détruits, poursuit la même source, qui souligne: « Des accrochages ont opposé les forces engagées aux bandes rebelles qui ont subi de lourdes pertes ». « Une arme de guerre de type AK 47 (Kalachnikov) a été récupérée sur l’ennemi. L’armée déplore la blessure légère d’un militaire dont l’état n’a pas nécessité d’évacuation sanitaire », précise la Dirpa qui prévient que « les forces armées entendent continuer à lutter résolument contre toute forme de trafic illicite, cette véritable économie de guerre sur l’ensemble du territoire national particulièrement dans cette zone ».