L’Arabie Saoudite vient de publier une offre d’emploi pour trouver huit bourreaux, dont la mission principale consistera à assurer les exécutions par décapitation. Depuis le début de l’année 2015, le royaume a déjà procédé à 85 exécutions. Selon le site de Jeune Afrique qui relaie l’information, les candidats au poste devront avoir le coeur bien accroché. La fiche de poste : exécuter par décapitation les nombreux condamnés à mort que compte le royaume mais aussi amputer ou fouetter les autres condamnés. Aucune qualification particulière ne serait requise et aucune expérience exigée. L’annonce, publiée sur le site de recrutement du service public, coïncide avec une recrudescence des exécutions. En raison d’une application stricte de la Charia, de nombreux crimes et délits sont passibles de la peine capitale. Parmi eux, le viol, le meurtre, l’apostasie, le vol à main armée ou encore le trafic de drogue. Riyad est régulièrement critiqué par les organisations de défense des droits de l’Homme pour les nombreuses peines capitales prononcées. Selon un décompte de l’Agence France presse, 85 exécutions ont eu lieu depuis le 1er janvier 2015.

PARTAGER