L’actrice Binta Goudiaby choquée par la situation du village de reclassement social de Teubi

A Teubi, dans le département de Bignona, avait été érigé depuis bien avant l’indépendance du Sénégal un village qui devait accueillir les personnes atteintes de la lèpre. Depuis, les hommes et les femmes souffrant de cette maladie y sont envoyées, traitées et nourries. Mais depuis quelques années, c’est la descente aux enfers pour les habitants de ce village de reclassement social. Ils sont confrontés à toute sorte de difficultés. De la nourriture à l’habitat en passant par la santé, le tableau n’est pas du tout reluisant. A ce jour, selon le chef du village Baba Sané, 125 personnes y vivent. Suite à un reportage réalisé par xibaaru sur ce village il y a deux ans, l’actrice de cinéma, Binta Goudiaby a décidé de faire une descente sur les lieux dans le cadre des activités de la fondation Djibonkète dont elle est la Présidente. Sur place, elle a constaté que les habitants du village sont presqu’à l’agonie. Le chef du village s’est chargé de décrire la situation dans laquelle vit sa population. Un exposé à vous couper le souffle qui a choqué l’hôte du jour. Binta Goudiaby ne comprend pas qu’un village composé de personnes de cette situation et qui ne compte que 125 habitants, ne puisse être correctement pris en charge. En dehors des maisons que l’état est en train d’y construire à compte goute depuis environ cinq ans sans finir, c’est la galère totale. Les femmes, malgré leur situation, s’efforcent à faire du jardinage mais le manque d’eau plombe leurs espoirs de pouvoir changer leurs conditions de vie. Les jeunes qui devaient aller travailler pour nourrir leurs parents sont obligés de rester au village pour les aider, donc sans emploi. Cela fait trop de choses si on y ajoute l’absence d’électricité et la case de santé dans un état pitoyable et c’est pourquoi Binta Goudiaby interpelle tout le monde notamment les casamançais de la diaspora. En plus de ce qu’elle compte faire avec sa fondation, elle va demander à chaque casamançais vivant en Europe ou aux Etats Unis de participer chaque mois 10 euros ou 10 dollars. La somme réunie servira à investir dans le village pour soulager ses habitants. A l’annonce de toutes ces mesures, ce fut la délivrance et l’espoir renait désormais dans ce petit village de la commune de Niamone. Avant de partir, la couronne de la paix a offert une tonne de riz aux villageois.

L.BADIANE pour xibaaru.com