La vidéo du scandale sexuel à la mairie de Médina devant le tribunal

C’est aujourd’hui que devra être jugé le dossier du scandale sexuel survenu à la mairie de Médina en mars dernier. L’affaire devait être jugée vendredi passé, mais le tribunal avait renvoyé le dossier pour convocation du témoin et de la partie civile. Me Moussa Bocar Thiam, avocat de l’un des deux prévenus accusé d’avoir filmé la partie civile en pleins ébats et diffusé la vidéo sur la toile, avait tenté de s’opposer au renvoi. « La partie civile ne viendra jamais. Nous perdons notre temps à renvoyer. D’ailleurs, il devait être poursuivi car il a entretenu des relations sexuelles dans un édifice public », avait soutenu l’avocat. Malgré ses arguments, le juge avait maintenu la date du renvoi et Me Thiam en avait profité pour solliciter une demande de liberté provisoire. Le parquet s’y était opposé en évoquant des risques de subornation de témoin et de trouble à l’ordre public. Le tribunal l’avait suivi en rejetant la demande de liberté de provisoire. Bras droit du maire Bamba Fall, D. C, 66 ans a été filmé en pleins ébats dans son bureau avec une jeune fille de 24 ans. Leur acte a été diffusé sur la toile. La vidéo a été publiée sur la page Facebook d’une certaine Astou Fall et avec comme profil la photo du maire Bamba Fall. La vidéo publiée le 17 mars dernier est intitulée « dafma dig ligééy tëdéé mà si biir buroom » (Il m’a promis du travail mais a abusé de moi dans son bureau).