La vérité sur les munitions venant du Sénégal et saisies au Mali

Sombre affaire de munitions de guerre en provenance du Sunugaal saisies au Mali. C’est le site «maliactu.net» qui file l’info. Qu’est-ce qui se passe ? Selon ces confrères maliens, samedi 20 août dernier, l’Inspecteur des Douanes Oumar Kassambara du Bureau des douanes maliennes de Diboli et ses éléments ont saisi 25 cartons de munitions de guerre dans un car de «Nour Transport» en provenance du Sunugaal. Des munitions conduites par un supposé officier de la police du Sunugaal, Moussa Ndiaye se disant de la Minusma à Gao. Le Chef de bureau, l’Inspecteur Oumar Kassambara, raconte à nos confrères comment la saisie a été opérée. Selon lui, tôt le matin, ses éléments découvrent à bord du véhicule Nour Transport AS-4912-M7, de nombreux cartons. Interrogé, le chauffeur indique que c’est de la ferraille. Pour avoir le cœur net, il demande purement et simplement de les décharger. Alors, il procède à un contrôle minutieux des cartons et découvre que ce sont des munitions de guerre.

Le chauffeur alors indexe le propriétaire qui sort avec des documents des Nations-unies, son passeport et une pièce d’identité qui indique Moussa Ndiaye. Malheureusement, il n’a pas d’ordre de mission sinon les documents saisis indiquent ceci : bordereau de livraison : Direction Nationale de la Sûreté Nationale du Sénégal Armement DM. Bordereau d’envoi N°6421 du 19 août 2016. Aussitôt, affirme M. Kassambara : «J’ai saisi ma hiérarchie à Kayes. La direction régionale m’a ordonné de remettre aussi bien le car, son conducteur et l’agent Ndiaye à la gendarmerie pour les besoins de l’enquête. Ma mission s’est arrêtée là».

Des investigations de nos confrères maliens, il ressort que le véhicule, le chauffeur, les cartons et Ndiaye ont tous été conduits à Bamako. Afin que toute la lumière soit faite sur cette situation rocambolesque.