La société civile descend le père de Adiouza…Pour son soutien à Yahya jammeh

En colère contre le soutien de Ouza Diallo à Yaya Jammeh : Seydi Gassama taille l’ «ami» du président gambien

Ce sont les conséquences d’une situation inédite. Une partie des effets du blocus de la transgambienne se joue dans l’intérieur du territoire sénégalais, Dakar, capitale du pays de la teranga. Pour cause, la dernière sortie Ouza Diallo, «ami» du Président Yaya Jammeh, pour déplorer le comportement des organisations de défense des droits de l’homme qui vilipendent le régime gambien ne laisse pas indifférent le  représentant de Amnesty international à Dakar.

A l’endroit du chanteur sénégalais, Seydi Gassama, perçu comme l’un des plus grands «pourfendeurs acharnés» de Yaya Jammeh et son régime, taille Ouza Diallo en ces termes : «Il peut continuer à délirer et à raconter des absurdités, cela n’arrêtera pas la marche du peuple gambien vers la liberté et la démocratie et, encore moins, le soutien actif du peuple sénégalais au peuple frère de la Gambie. Voilà un monsieur qui est connu pour ses diatribes contre les dirigeants sénégalais.»

Aux yeux de M. Gassama, Ouza Diallo «use» et «abuse» de la critique et de la liberté d’opinion et d’expression. Offensif, il enfonce le clou en continuant de fustiger la sortie de M. Diallo. «Il croit que les Gambiens sont différents de lui, qu’ils sont de sous-hommes qui n’ont pas les mêmes aspirations à la liberté, à la démocratie et au respect de leurs droits humains», clame Seydi Gassama dans les colonnes du journal «L’Observateur».