La Rappeuse Déesse Major déféré ce lundi au Parquet

La rappeuse Déesse Major, placée en garde à vue depuis vendredi, au Commissariat central de Dakar, par la Sûreté urbaine (Su), pour attentat à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs, sera fixée sur la tournure  de son dossier, ce lundi. En effet, c’est ce matin que le commissaire El Hadji Cheikh Dramé de la Su, qui lui a mis le grappin dessus sur instruction du procureur de la République, suite à une plainte du Comité pour la défense des valeurs morales au Sénégal (Cdvm), va la déférer au parquet. Le maître des poursuites va décider de la libérer ou de l’inculper avant de soit la placer sous contrôle judiciaire ou sous mandat de dépôt.

D’ailleurs son avocat Me Bamba Cissé dit s’attendre « à toutes les éventualités », mais n’en estime pas moins que « c’est une arrestation inédite ». « C’est difficilement concevable », fulmine Me Bamba Cissé. « Ne serait-ce que pour des raisons d’équité et de justice, si Déesse Major est arrêtée, les filles qui s’habillent sexy doivent toutes être arrêtées. Pire encore, il y a des choses autrement plus graves qui sont publiées sur le Net, des photos de filles quasiment nues, des vidéos de sabar où des personnes identifiables font de l’exhibitionnisme et qui paradoxalement ne sont pas sanctionnées ». C’est pourquoi il juge que « c’est carrément disproportionné surtout que ce qui vaut à Déesse Major son arrestation, c’est une vidéo qu’elle a faite sur snapchat qui est un réseau privé ». Visez la suite…