La nouvelle tendance à Dakar…Les jeunes filles à la quête des vieillards

La majeure partie des jeunes filles portent leur choix sur les hommes âgés communément appelés , le troisième âge . Elles préfèrent avoir comme partenaire amoureux des vieillards plutôt que des hommes de leur génération. Nous vous proposons, à travers ce reportage, d’en savoir un peu plus sur les raisons de ce choix des jeunes filles dakaroises.
À la cité Aline Sitoé Diatta (ex Claudel), il est 18h passé de quelques minutes, en ce jour. Devant le portail, des voitures luxueuses de tous genres sillonnent les lieux. Les jeunes filles, toutes belles et coquettes, faisant des entrées et sorties interminables, vaquent à leurs occupations normalement.
Une jeune fille, à peu près la vingtaine, préférant garder l’anonymat, nous dit qu’actuellement, elle sort avec un vieux. Elle fait partie d’une famille démunie alors qu’elle a des besoins à satisfaire. Des habits de classe, des greffages, plein de trucs de jeunes filles, entres autres. « Il est beaucoup plus facile de soutirer de l’argent aux vieux qu’aux jeunes », lance-t-elle. Cette version fait penser à ce que les hommes reprochent très souvent aux jeunes filles, les taxant de « matérialistes » et que quand un homme n’est pas aisé financièrement, il ne peut avoir la femme de ses rêves car les femmes ont en permanence besoin de se faire belle et cela exige un budget assez conséquent. Tout comme le souligne Mor, qui n’a pas pu s’empêcher d’intervenir. « Elles préfèrent les vieux parce que tout simplement, ils sont plus riches et pour elles, l’argent prime. Alors que nous, on n’en a pas suffisamment », se désole-t-il.
Cependant, la pensée en est tout autre pour Awa Sall qui pense que c’est moins fatiguant de sortir avec un vieux car eux , au moins, « ne sont pas tout le temps à nos trousses pour nous contrôler 24h/24 et nous empêcher de faire nos déplacements comme on veut. Vous le savez aussi bien que moi, ce sont des hommes responsables qui ont leurs foyers. Ils n’ont pas suffisamment de disponibilité par rapport aux jeunes qui savent tout et se comportent presque en dictateurs avec leurs commandements à n’en plus finir. »
Rewmi