La lettre pathétique d’un enseignant à Macky Sall…Le président doit lire ça…Il faut qu’il sache ce qui se passe

Pour dénoncer ce qu’il endure , un enseignant qui officie dans l’académie de Sédhiou n’a trouver mieux que de saisir le Président de la république par voix épistolaire .
xibaaru qui est devenu un mur de lamentation des citoyens victimes d’injustice a reçu une copie de cette missive à l’allure d’un pamphlet, mi-figue, mi-raisin, adressée au premier des Sénégalais.

********

« Au nom de DIEU le miséricordieux, le tout miséricordieux
Monsieur le Président,
Je vous ai suivi lors de la tenue de votre université républicaine à Saly.
Vous disiez à vos militants que c’est DIEU seul qui fait et défait les présidents. Grâce à DIEU, vous présidez aux destinées de notre cher pays le Sénégal. Cette fonction requiert justice, équité et probité.
Depuis votre accession à la magistrature suprême vous êtes en train de tout faire pour mettre ce pays sur la voie du développement. Des chantiers sont lancés et ce ne sont pas des initiatives qui manquent. Mais à mon humble avis, le hic se trouve dans le secteur de l’enseignement. Je suis instituteur de mon état depuis octobre 1996.
Donc inutile de vous dire que j’ai servi sous ABDOU DIOUF, ABDOULAYE WADE et aujourd’hui sous votre magistère. Je suis instituteur principal 2e échelon depuis 2012, je suis rémunéré avec ce grade. Je deviens principal 3e échelon depuis novembre 2014. A ma grande surprise quand j’envoie mon acte d’avancement aux finances pour que cela soit suivi d’effet sur le plan salarial on me rejette automatiquement en prétextant qu’aucun acte d’avancement datant de 2015 ne sera traité: ordre du ministre des finances.
Je ne suis pas le seul dans cette situation. Ailleurs tous les autres fonctionnaires de ce même état sont en train d’avancer le plus normalement du monde, ce que nous ne comprenons pas. Nous sommes conscients de la situation du pays certes mais nous n’avons pas demandé une augmentation de salaire. Nous voulons seulement prendre ce que la loi de ce pays nous donne. Nous voulons avancer régulièrement et selon les textes qui nous régissent dans nos corps respectifs, nous n’avons que nos salaires et rien d’autres.
Quand vous receviez à déjeuner au palais une délégation des syndicats d’enseignants, vous aviez donnez des instructions pour que tous les enseignants qui ont avancé soient payés à leur grade et indice au plus tard le 31 janvier 2016.
Cette déclaration a suscité beaucoup d’espoir dans le milieu enseignant. Nous espérons qu’il en sera ainsi pour réparer une injustice qui nous pénalise énormément.
Toutes nos prières de succès vous accompagnent MONSIEUR LE PRESIDENT »
*******

Sans doute que Macky Sall, prompt à combattre l’arbitraire et l’injustice, sera sensible à ce cris de cœur d’un soldat anonyme de l’éducation qui, pour paraphraser Mariama Bâ, a consacré toute sa vie à façonner des âmes !

Sanoussy Dia à Sédhiou pour Xibaaru.com

1 Comment

  1. C’est une bonne action, il faut que le président soit informé de certaines choses par le citoyens lamda, car certains de son entourage sont de mauvais, cœur et d’autres sont tout simplement des hypocrites qui ont l’apparence fidèles du chef mais lui veulent le grand mal.

Les commentaires sont fermés.