La gendarmerie démantèle un bande de dangereux malfaiteurs à Dahra Djoloff

La gendarmerie vient de démanteler une bande de malfaiteurs dans le Djoloff, plus exactement à Niouky, village distante de 6 km de Déali (Dahra) où les bandits venaient d’opérer. Lors de leur cambriolage, les trois hommes armés de coupe-coupe avaient blessé sérieusement deux personnes.
LINGUERE – Dans la nuit du 18 au 19 mai dernier, un groupe de 3 individus armés de coupe-coupe et diverses autres armes blanches, a fait irruption dans le village de Déali pour s’attaquer à deux personnes. Les cambrioleurs les ont surprises en train de dormir dans la cour d’une maison pour les agresser violemment.
Lors de leur forfait, les assaillants ont réussi à emporter un sac contenant des papiers du véhicule de l’une des victimes et la somme de 100 000 francs Cfa. Mais ce n’est pas tout, car les cambrioleurs ont aussi sérieusement blessé leurs victimes qui ont été évacuées au poste de santé de Touba Boustane.
Une fois leur forfait accompli, les assaillants ont pris la direction de la ville sainte de Touba, distante de 27 kilomètres de Déali. Les villageois se sont alors organisés pour engager la poursuite. Armés de gourdins, ils se sont lancés sur la trace des bandits. Et c’est en cours de route qu’ils sont tombés sur le sac qui contenait les pièces du véhicule et la somme de 100 000 francs, ils l’ont vidé de son contenu avant de le jeter.
Pendant ce temps, le Commandant de la brigade de gendarmerie de Dahra, Abdoul Aziz Kandji et ses éléments, qui ont été alertés, ont effectué un rapide transport sur les lieux, avant de se rendre à Niouky, distant de 6 kilomètres de Déali. Niouky étant une localité réputée être un bastion de voleurs.
Les enquêteurs ont ainsi perquisitionné le domicile d’un certain Thierno Ba, un malfaiteur qui a souvent maille à partir avec la justice. Les hommes en bleu ont ainsi découvert deux fusils de fabrication artisanale chez lui.
Pressé de questions, le sieur Ba a fini par dénoncer son acolyte, un certain Diégui Ka. Ce dernier sera arrêté par la suite chez lui, au moment où il était dans les bras de Morphée. Le dernier membre de la bande en fuite est activement recherché par les hommes du commandant Kandji.
Conduits à l’unité de gendarmerie, les nommés Thierno Ba et Diégui Ka ont reconnu sans détour les faits qui leur sont reprochés. Ils ont été déférés au parquet de Louga pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis avec violence. Ils ont été placés en détention dans l’attente de leur jugement.