La faillite de Serigne Mboup

Le passage de Serigne Mboup dans le secteur des médias a fait long feu. L’expérience s’est révélée malheureuse pour le patron de CCBM.

Pourtant, il avait fait une entrée fracassante dans le milieu en rachetant le groupe siweul qui disposait de deux radios, d’un quotidien, d’un site et d’une télévision sur internet. Le Président de la chambre de commerce de Kaolack avait aussi racheté Grand Place et avait crée la TVS, une chaine de télévision qui émet dans sa ville natale de Kaolack.
Pour diriger le groupe, il s’était attaché les services de Maitre Mamadou Diop et avait recruté certains grands noms des médias.
Aujourd’hui tout cela s’est affaissé comme un château de cartes, siweul est fermé, Grand Place ne parait plus et la TVS fonctionne difficilement.
Certains pensent que Serigne Mboup avait seulement constitué un groupe de presse pour combattre Cheikh Amar dans un différend qui les opposait sur l’octroi, par l’Etat, d’un marché de véhicules.