La Direction des Bourses précise: « les étudiants de plus de 30 ans… »

Après cette charge de ces étudiants en colère, la Direction des bourses n’a pas tardé à apporter des précisions. Et c’est pour constater que «depuis le vendredi 10 juillet 2015, les étudiants de la Faculté des Sciences juridiques et politiques (Fsjp) admis en première année de Master et qui avaient perdu leur allocations d’études au premier cycle, occupent l’Avenue Cheikh Anta Diop, pour non renouvellement de leurs bourses». Avant de souligner que «pour avoir redoublé au moins 3 fois dans le premier cycle, c’est-à-dire ayant passé au moins 6 ans entre la L1 et la L3, ces étudiants, conformément aux critères de renouvellement en vigueur, sont des non ayants droit dont les bourses ne peuvent pas être renouvelées».
La Direction des bourses rappelle même que «dans un communiqué antérieur, les plaignants dont certains ont plus de 30 ans, avaient été informés que les bourses n’étaient renouvelées que sous réserve» de deux critères : «avoir moins de trente (30) ans» et «avoir effectué au plus deux (2) redoublements au premier cycle». Pour finir, la direction des bourses soutient que «les procédures d’attribution et de renouvellement des bourses ont toujours été effectuées en commission nationale, dans le souci exclusif de l’équité et la transparence».