La dame qui avait 2 maris condamnée à dédommager son premier mari à 3 mois de prison

Le tribunal correctionnel de Dakar a, hier mardi, condamné l’universitaire bigame et son deuxième mari à trois mois avec sursis. Sa sœur, médecin-militaire, qu’elle poursuit pour administration de substance nocive et ses frères, coupables de complicité, ont pris 6 à 3 mois de prison

Hier mardi, à la barre du tribunal correctionnel de Dakar, une histoire de famille a été vidée. L’affaire concernant l’universitaire, ses deux maris, sa sœur et ses frères, a refait surface. Le délibéré prévu le 25 mars a été prorogé au mardi 26 avril 2016. Et le tribunal a condamné Khady Mbaye, professeur à l’Université de Bambey et son nouveau mari, Mbaye Mamadou Diallo, à trois avec sursis pour bigamie. A son premier mari, Hadji Maodo Malick Diouf, la dame et son amoureux «New Look» devront verser trois millions FCfa, en guise de dommages et intérêts.

L’universitaire fait condamner sa sœur et ses frères

Pour ce qui est de sa sœur, Mouminatou Mbaye, médecin-militaire à l’hôpital «Principal», elle a été culpabilisée du délit d’administration de substance nocive. Elle a écopé de six mois avec sursis. Ses deux frères, Oumar et Al Ousseynou Mbaye, ont pris trois mois avec sursis, pour complicité. Lors du procès, même si l’universitaire n’a pas traîné sa mère à la barre, elle l’a défiée. Professeur aux Universités de Bambey et Thiès, elle a traité sa daronne de «Deumeu», accusant sa sœur et ses frères de lui avoir injecté du Valium. Interrogés, les mis en cause disent l’avoir fait pour la calmer, car elle avait perdu la raison et devenait violente. En clair, elle ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales et l’objectif était seulement de l’apaiser, afin de la faire soigner auprès d’un marabout de la Casamance. Entre autres preuves, ils soutiennent qu’elle a quitté son époux, ingénieur en informatique établi en France, pour épouser le nommé Mbaye Mamadou Diallo, un ouvrier peintre. Un mariage qu’elle a scellé, tout en étant déjà mariée. En résumé, la dame Khady Mbaye n’a pas pris la précaution de divorcer d’avec son mari, El Hadji Maodo Malick Diouf. Qui la poursuit pour bigamie et adultère, au même titre que son second mari. Il avait réclamé la somme d’un (1) milliard FCfa. Le Procureur avait requis 3 mois avec sursis contre le couple bigame et 6 mois avec sursis contre le médecin et ses frères. La défense, assurée par Me El Hadj Diouf, a souligné la douleur de cette mère qui a vu sa fille dont la réussite était une fierté familiale, se faire détourner par «un opportuniste» qui l’aurait maraboutée et profité de son état pour se la couler douce. Hier, le tribunal a tranché.

L’OBS