La colère d’un militant libéral : « Fada le cheval de Troie du PDS à la solde de Macky…Wade le cerveau du PDS »

Meïssa Sall, membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais(Pds), responsable libéral de la Commune de Biscuiterie, dans un entretien avec nos confrères d’Actusen, s’est prononcé sur la crise que traverse le parti démocratique Sénégalais avec les réformateurs dirigés par Modou Diagne Fada.
L’ancien sénateur est au bord de la crise des nerfs, quand vous l’interpellez sur la fronde menée par Modou Diagne Fada et Cie au sein du Pds. Selon lui, le Président du Conseil départemental de Kébémer est un ‘’cheval de Troie’’ à la solde du Pouvoir qui, dit-il, a ‘’savamment orchestré cette crise’’ que traverse sa formation politique.
Même s’il est d’avis que son Parti doit renouveler ses instances, il n’en demeure pas moins que, d’après Meissa Sall, cette question est une prérogative du Pape du Sopi. ‘’Ce n’est pas Modou Diagne Fada, qui prend des décisions ou qui pense. Dans notre parti, le cerveau, c’est un, Abdoulaye Wade.’’, tranche-t-il, net.
Dissertant sur l’ancien ministre d’Etat Karim Wade, il reconnait que ses frères de Parti ne se sont pas suffisamment battus pour la libération du fils de l’ancien Président de la République et ses codétenus. ‘’Lorsque nous étions dans l’opposition, j’étais à l’avant-garde de tous les combats contre le régime socialiste.’’, s’enorgueillit-il. Dans un style et sur un ton qui lui sont propre, Meissa Sall, dans cet entretien avec Daouda Gbaya, crache ses vérités crues.
xibaaru