La COJER attaque Sada Ndiaye…Il doit se taire…

COMMUNIQUE
S’il y a quelqu’un qui doit éviter de se faire remarquer dans l’arène politique, à cause de son parcours politique et professionnel… peu professionnel devrait-on dire, loin d’être glorieux, c’est bien le néolibéral, Sada Ndiaye, qui tente maladroitement, d’utiliser la mort accidentelle de nos 19 compatriotes, emportés par l’hivernage à des fins politiciennes. Tristement rendu célèbre, pour avoir été choisi comme bras armé des Wade, quand ces derniers cherchaient un auteur pour porter la honteuse proposition de loi qui porte son nom sur les annales de l’Assemblée nationale. A-t-il déjà oublié qu’il est le père de la loi la plus scélérate de l’histoire du Sénégal : loi modifiant l’article 62 de la Constitution pour ramener de 5 à un 1 an le mandat du président de l’Assemblée nationale d’alors, Macky Sall.
C’est aujourd’hui cet homme pour qui, tout est politiquement correct à utiliser en vue d’obtenir et de préserver des prébendes, y compris la honteuse exploitation le sort des victimes par accidents listées depuis le début de l’hivernage dans la zone Nord du Sénégal.
Les autorités gouvernementales actuelles dont l’action est sous-tendue, conformément aux orientations du Président de la République, son Excellence, Macky SALL, par l’éthique et la transparence, ont-elles besoin d’un tel politicien qui veut subitement s’ériger en donneur de leçon ?
A-t-il oublié qu’il a été épinglé par la Cour des comptes, arrêté, attendu par les enquêteurs, inculpé par le Doyen des juges d’instruction du Tribunal régional de Dakar et jeté à la prison de Rebeuss avant d’y être exfiltré par Me Abdoulaye Wade, suite à son ralliement au Parti démocratique Sénégalais (Pds), via la forme la plus abjecte de la transhumance politique : Rejoindre les tenants du pouvoir pour échapper à la taule ?
Le peuple Sénégalais peut tolérer les manœuvres politiques visant à descendre un adversaire, il peut accepter la tentative de manipulation par la désinformation, il peut même admettre des coups bas, mais l’utilisation de la mort dans une contre-offensive politique ne produira qu’un effet boomerang. Parce qu’au Sénégal, il n’ya que la mort qui parvient à réunir tout le monde. C’est dire que toutes tentatives de l’homme de la loi Sada Ndiaye… de brandir la morts de 19 ressortissants du Fouta pour faire des reproches, à la limite absurdes, aux tenants du pouvoir ou aux responsables de la majorité présidentielle dont la base se trouve au Nord du Sénégal, équivaut à un manque de respect total par rapport aux populations endeuillées et dont la croyance en Dieu ne souffre d’aucun doute. D’ailleurs, ces reproches ne sauraient prospérer. Pour cause, des responsables de l’Alliance pour la République (APR), comme Abou Lo, Mody Sy et Seydou Diallo ne passent pas une dizaine de jours à Dakar, sans descendre au Fouta pour partager avec parents et alliés, le meilleur comme le pire. De grâce Monsieur le député, faites votre politique dans le respect de la dignité des disparus.
Abdoulaye KHOUMA
Responsable à la Cojer de Kaolack