La belle-mère les maltraitait avec la complicité de leur père…Ils ont été arrêtés

N. ND et F. ND âgées respectivement de 4 et 6 ans, ont perdu la vue, même si médicalement, il y’a des raisons pour ces deux sœurs d’espérer de la retrouver un jour. Elles seraient victimes de l’épouse de leur Papa qui ne cessait de les violenter, avec la complicité de leur géniteur, si l’on en croit leur maman. La marâtre et son époux ont été cueillis par la police suite à une dénonciation des voisins qui n’en pouvaient plus d’assister aux scènes de violence dont seraient victimes les enfants. Toutes les deux filles ont perdu la vue, leur corps couverts de cicatrices. Selon une d’elles, leur tante mettait du détergent dans leurs yeux tout en leur intiment l’ordre de ne pas pleurer. Pour mettre fin aux sévices que subissaient les deux sœurs, les « Bajènou Gokh, les associations de jeunes, les mouvements féminins, les notables et imams de Tivaoune Peulh ont tous pris leur responsabilité pour dénoncer les mis en cause. Mariétou Ndiaye, mère des victimes qui n’est plus mariée à leur papa a laissé entendre : «j’ai divorcé de leur papa depuis bientôt un an à cause de sa nouvelle épouse. Celle-ci maltraitait mes filles. Elle a été dénoncée à la police par les voisins avant d’être arrêtée. Mettant en cause son ex mari, la maman éplorée de poursuivre : « leur père savait bien que sa femme torturait les gamines mais il n’osait pas s’y opposer. D’ailleurs, il avait demandé à son épouse de prendre la fuite lorsque le bruit commençait à courir. Il a été arrêté lui aussi pour complicité ». Et la maman de lancer un appel aux autorités pour la prise en charge médicale de ses filles qui doivent subir une opération. Les premiers soins médicaux ont été pris en charge par des structures sanitaires de la place.Il y a moins de deux semaines, un enfant âgé de 12 ans a été battu à mort par son maître coranique dans la banlieue.