Kidnappée par une Nigérienne…La jeune Fanta Cissé libérée

A Ziguinchor, une histoire de kidnapping défraie la chronique. En effet, la jeune Fanta Cissé, domiciliée au quartier Peyrissac, a finalement retrouvé ses parents. Selon nos capteurs, tout serait parti d’un enlèvement de la jeune fille, élève en classe de 3ème au Cem de Soucoupapaye par une dame de nationalité nigérienne du nom d’Adams. Celle-ci l’aurait enlevée, samedi matin vers 10h après la descente de l’école. Et depuis, la famille n’avait pas pu retrouver la jeune Fanta Cissé. La police, tout comme la gendarmerie ont déclenché les recherches pour retrouver la disparue. Et c’est finalement, hier après-midi, que le père de la victime recevra un appel d’une dame qui l’a invité à venir au quartier Castors pour chercher sa fille. C’est ainsi que le monsieur a avisé la gendarmerie qui déroulera sa stratégie. Un gendarme se transformera en conducteur de moto Djakarta pour transporter le père de la jeune fille jusque sur les lieux entre Castors et Diéfaye, banlieue de Zig.

Cet ainsi que la dame qui était chargée de rendre l’enfant a été épinglée par le gendarme et conduite à la brigade. Sur place, elle dénonça une autre complice qui a grandi dans le même quartier que la jeune fille (Peyrissac). Celle-ci sera cueillie de même que son époux. Les prévenus laisseront entendre que le cerveau de l’affaire se nomme Adams. Celle-ci qui vit dans une villa de standing à Diéfaye, s’est fondue dans la nature. En attendant que les gendarmes mettent la main sur elle, les trois présumés complices sont en garde à vue à la brigade de recherches de la gendarmerie. Les bourreaux de la jeune Fanta ont-ils libéré leurs victimes suite aux rumeurs d’une menace mystique que la famille aurait proférée contre les auteurs de cet acte ? En tout cas l’enquête ouverte par la gendarmerie permettra d’élucider et les circonstances de l’enlèvement de la fille et de sa libération.