Kédougou : Nouveau-né abandonné…l’AEMO prend en mains le dossier

Les responsables de l’Action Educative en Milieu Ouvert (AEMO) ont promis de prendre toutes les dispositions pour mettre le nouveau-né abandonné dans des bonnes conditions.
C’est l’assurance donnée par M Baba Lissa Ndiaye adjoint au responsable de l’AEMO de Kédougou suite à son entretien ce vendredi 24 juillet 2015 avec l’adjoint au commandant de la brigade de gendarmerie de Kédougou et la dame dans les mains de laquelle, l’enfant a été abandonné.
« Dans un premier temps, nous allons rédiger un rapport circonstancié que nous allons envoyer au président du tribunal pour enfants de Tambacounda. Ce dernier prendra une ordonnance de garde provisoire pour confier l’enfant soit à la dame ou à une structure de prise en charge des enfants (orphelinat Edukeur de Tambacounda ou au village d’enfants SOS) » a indiqué M Baba Lissa Ndiaye adjoint au responsable de l’AEMO de Kédougou
Il a par ailleurs précisé que la procédure d’adoption parait un peu longue.
« Le tribunal départemental fera une introduction consentante à l’adoption par. Au bout de 3 mois s’il n’y a pas d’attestation de non rétraction, la dame pourra formuler une demande d’adoption. Un an plus tard, le tribunal régional demandera un placement en vue de l’adoption ainsi de suite. » a ajouté M Ndiaye.
Propos recueillis par Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com